L’obsession d’Hiroshi Takizawa ? L’art minéral

30th May 2018

©Hiroshi Takizawa

Hiroshi Takizawa ne cherche pas le beau. Son truc à lui, c’est d’étudier la matière. Après des études de psychologie, le Japonais trentenaire s’est essayé à la photographie. Ses modèles : des natures mortes.

Takizawa aime jouer avec le matériau. Il le photographie, l’imprime, le rephotographie, le déchire, et le recompose. Par ses images et ses installations, l’homme joue ainsi sur les perspectives pour perdre le spectateur dans de savantes superpositions immobiles. En fait, Takizawa questionne la fonction même de la photographie. Certains figent le vivant ; lui donne vie à l’inanimé.

©Hiroshi Takizawa

©Hiroshi Takizawa

©Hiroshi Takizawa

©Hiroshi Takizawa

©Hiroshi Takizawa

©Hiroshi Takizawa

©Hiroshi Takizawa

©Hiroshi Takizawa

©Hiroshi Takizawa

©Hiroshi Takizawa