Une station où l’art risque de vous faire rater votre métro

21st February 2018

Texte Hironori Tsukue

Une œuvre de Mikhail Powley. Les murs et le plafond sont recouverts d’un matériau insonorisant afin d’étouffer le bruit du métro. ©Hironori Tsukue

Depuis que les gares de Stockholm Odenplan et de Stockholm City ont été reliées au métro en juillet 2017, les trains de banlieue circulent jusqu’à la ville. En hiver, à la période où il fallait auparavant affronter le froid des plateformes à ciel ouvert pour prendre sa correspondance, il était courant que les passagers ratent leur train. Heureusement, un tunnel relie désormais ces gares au métro. Il a grandement facilité les trajets du quotidien pour les banlieusards, mais on dit aussi de lui du métro qu’il est le musée le plus long du monde. Au total, on compte quatorze œuvres d’art dans les grands espaces récemment créés dans les stations de métro, huit œuvres dans la station de Stockholm City et six dans celle de Stockholm Odenplan. Tous ces projets artistiques, qui ont été sélectionnés parmi 400 propositions, valent le détour. Mais attention à ne pas trop vous plonger dans ces créations, vous pourriez rater votre train !

L’artiste Yuri Marukura a installé une mosaïque en verre longue de 300㎡ le long des murs de l’escalator de la station de Stockholm City. Celle-ci a la particularité de changer de couleur selon l’angle de vue du spectateur. © Hironori Tsukue

L’œuvre Life Line de David Swenson, en exposition à la station de Stockholm Odenplan, symbolise le pouls de son fils à sa naissance. Elle est composée de 32 néons et s’étend sur 400 mètres. © Hironori Tsukue