La poésie des photos imprimées sur des feuilles d’arbre

12.07.2018

© Hiro Chiba

Hiro Chiba est une touche-à-tout. La photographe de 28 ans, qui affirme apprécier moins l’aspect pratique des choses que l’art en lui-même, a fait le choix de la difficulté : Chiba utilise la technique de la photographie à la chlorophylle (autrement nommée anthotype).

De prime abord, on croirait que ses créations ne sont que de classiques monochromes. Pourtant, elles sont le résultat d’un processus délicat de plusieurs semaines pendant lesquelles Chiba n’a recourt à aucun produit chimique. Elle imprime ses visions sur des feuilles ramassées là où l’image a été capturée. Ces traces photosensibles, soumises à la personnalité du support végétal, évoquent la fragilité et inspirent la nostalgie d’un présent trop rapide, déjà passé.

© Hiro Chiba

©Hiro Chiba

© Hiro Chiba