Une exposition explore l’impact du kimono sur la mode internationale

25.12.2018

John Galliano / Ensemble / Autumn/Winter 1994 / Collection of the Kyoto Costume Institute/ Photo by Takashi Hatakeyama

Une exposition du Newark Museum, aux États-Unis, explore l’impact du kimono sur la scène de la mode internationale depuis la fin du 19e siècle jusqu’à nos jours. Elle présente une sélection de kimonos et leurs représentations en peinture, qui ont elles-mêmes influencé les designers de mode dans leurs créations. 

Si l’exposition se tient dans le New Jersey, The Kimono Refashioned: 1870s – Now! est une initiative japonaise. C’est Akiko Fukai qui en a eu l’idée. Celle-ci dirige, depuis 1990, le Kyoto Costume Institute, un centre dédié à la recherche, à la collection et à l’exposition de vêtements qui ont fait (et font) la mode occidentale (“western clothing”selon les mots employés par l’institut). Akiko Fukai n’en est pas à son premier coup d’essai. En 1996, le Kyoto Costume Institute avait organisé une série d’expositions sur les “japonismes dans la mode” à Paris, en Nouvelle-Zélande et à Los Angeles.

The Kimono Refashioned: 1870s – Now! a plusieurs objectifs. Si elle tient à mettre en avant le savoir-faire japonais, en célébrant la beauté du kimono et la dextérité de ceux qui le confectionnent, elle veut surtout en faire un objet de conversation entre le Japon et le monde de la mode occidentale, en explorant le produit de ses interactions avec d’autres cultures.

L’exposition se concentre d’ailleurs sur le monde anglophone, des États-Unis à la Grande-Bretagne, en exposant notamment un kimono-robe du soir créé au Japon en 1883, dont les répliques ont ensuite été vendues chez Liberty, le célèbre grand magasin londonien. La curatrice de l’exposition, Katherine Paul, souligne aussi la présence d’un kimono des années 1930 sur lequel est brodé un Mickey en haut de forme. Au-delà des pièces historiques, le travail plus récent des grands designers sont aussi mis à l’honneur. Le Newark Museum accueille des pièces de la célèbre collection “Japonismes” de John Galliano (automne-hiver 1994) — interrogeant au passage la notion d’appropriation culturelle — ou encore des créations de Chanel, Tom Ford et Alexander McQueen.

Furisode Over-robe with Floral and Water Motifs / Japan, 19th century, late Edo (1615-1868) or early Meiji Period (1868-1912)

Iris van Herpen / Dress / Autumn/ Winter HC 2016 / Collection of the Kyoto Costume Institute / Photo by Takashi Hatakeyama

Raf Simmons / Jacket, T-shirt, Trousers/ Autumn/Winter HC 2016 / Collection of the Kyoto Costume Institute / Photo by Takashi Hatakeyama

Iris van Herpen (Dutch, b. 1984) / Iris van Herpen, Haute Couture Collection, Autumn/Winter 2016 / Photo by Takashi Hatakeyama

Short boots by Christian Louboutin (French, b. 1964) / Label: Christian Louboutin, Autumn/ Winter 2017

Kikukawa Eizan, 1787-1867 / Komachi at Sekidera Temple: Koimurasaki of the Tamaya / Japan, ca. 1814–17, Edo Period (1615-1868)

Kimono Refashioned: 1870s-Now!

Newark Museum

49, Washington Street, Newark

Du 13 octobre 2018 au 6 janvier 2019

www.newarkmuseum.org/