DRESSEDUNDRESSED vous (dés)habille

18.06.2018

© DRESSEDUNDRESSED

Emiko Sato et Takeshi Kitazawa regardaient-ils le Super Bowl le 1er février 2004 ? Si le monde entier a perçu les échos du nipplegate, le duo a peut-être puisé dans « l’incident costumier » dont aurait été victime Janet Jackson la source d’inspiration de leur futur label, DRESSEDUNDRESSED.

Huit ans plus tard, ils présentent leur premier défilé automne/hiver à l’occasion de la Fashion Week de Tokyo. En 2013, c’est une collection capsule qui les propulse finalistes de l’International Woolmark Prize. Depuis, DRESSEDUNDRESSED amasse les récompenses dans le monde entier en proposant une ligne androgyne et sexy.

Avec sa nouvelle collection, le label n’a jamais aussi bien porté son nom. Ses créations, lorsqu’elles ne partent pas en lambeaux, assument la transparence. Association improbable de sensualité et de comique de situation, les tenues de DRESSEDUNDRESSED (dé)font la tendance.

© DRESSEDUNDRESSED

©DRESSEDUNDRESSED

© DRESSEDUNDRESSED

@dressedundressed