Velvet, la boutique vintage incontournable de Tokyo

27.01.2020

TexteManon Baeza

Si la fast-fashion semble avoir envahi le continent asiatique (et pas que), le Japon – et plus particulièrement sa capitale Tokyo – reste néanmoins très réputé à l’international pour ses innombrables friperies, plus loufoques et stylées les unes que les autres. Parmi elles, Velvet, un shop vintage spécialisé dans la mode masculine qui tend à rendre les hommes “cool, originaux et sensuels”.

Velvet se situe en plein coeur du quartier Shimokitazawa, dans l’ouest tokyoïte. Shimokitazawa est un véritable paradis de la fripe, où l’on peut trouver aussi bien du mobilier des années 70 que des vinyles pour tous les goûts et bien évidemment, de nombreuses pièces de seconde main. Velvet s’est fait connaître grâce à sa sélection ultra pointue de pièces masculines qui regroupe des marques telles que TAKAHIROMIYASHITA TheSoloIst, Midorikawa, UNUSED et Needles.

Fondé par Tomoki Takaso, un ancien journaliste mode de Huge magazine aujourd’hui âgé de 33 ans, Velvet a vu le jour le 1er août 2015. “J’ai voulu ouvrir mon propre magasin car je trouvais qu’à l’époque il n’y avait que très peu de boutiques vintage cool et pointues dédiées à l’homme au Japon. Et puisque j’avais une certaine connaissance de la mode, j’ai décidé de me lancer un peu sur un coup de tête”, nous confie Takaso.

La popularité du vintage est relativement récente au Japon, mais elle connait aujourd’hui un essor grandissant. “Les vêtements les plus prisés sont ceux qui ont une valeur historique et une histoire à raconter, ce ne sont pas forcément les marques de luxe”, nous explique le gérant de la boutique. Il poursuit en nous expliquant que la jeunesse japonaise actuelle privilégie largement les pièces vintage à celles des grands magasins. On assiste donc à une nouvelle ère où les hommes osent s’exprimer plus facilement, et ce, en partie grâce à la mode, nous assure-t-il.

Des mutations sociales qui se reflètent notamment par le biais du vêtement : “Même si il y a encore une certaine uniformité au sein de la majorité des Japonais concernant leur style, la mode vintage a permis à de nombreuses personnes de se démarquer et de sortir de la masse. Et je trouve ces changements stylistiques très intéressants à observer. Je remarque de plus en plus de personnes avec un style pointu et des pièces rares. Les gens en ont marre de se copier les uns les autres et c’est tant mieux !”, ajoute-t-il.

Bien plus qu’une simple boutique vintage, Velvet est le fruit d’un bourreau de travail passionné de mode, qui n’hésite pas à partager ses anecdotes fashion avec ses clients. Un endroit qui attire tous les types de profils et nous replonge dans le passé en nous incitant à oser porter ce que l’on aime, sans se préoccuper du regard des autres.

Fort de son succès, Tomoki espère ouvrir très prochainement un second concept-store ! En attendant, cet hyper-actif continue de créer ses propres vêtements et pense à écrire un livre sur la mode et le Japon.