Masahiro, fournisseur de gin éternel

Il est désormais possible de savourer un gin tiré du goya, une plante originaire d'Okinawa, qui rallongerait l'espérance de vie.

30.05.2018

© MASAHIRO SHUZO CO., LTD.

Au sud de l’archipel japonais, l’île d’Okinawa est connue pour l’espérance de vie particulièrement élevée de ses habitants, que certains expliquent par la consommation régulière de goya, cucurbitacée buboneuse très amère.

Lancé fin 2017 par la distillerie Masahiro, spécialisée dans l’awamori (un cousin du shochu, une liqueur nippone distillée à partir de riz, orge, sucre bruni ou patate douce), Masahiro Okinawa Gin est le premier produit sur l’île. Issu d’une distillation hybride, en partie similaire à celle de l’awamori, ce gin n’est pas sans rappeler le goût de ce premier breuvage.

D’ailleurs, qu’il s’agisse des fleurs de roselle (une variété d’hibiscus), des feuilles de goyave, du poivre long et bien sûr du goya, la base aromatique de ce gin est fondée sur des plantes cultivées et cueillies localement. Si les bienfaits du goya distillé n’ont toujours pas été prouvés par la science, ce spiritueux n’en demeure pas moins une curiosité aux saveurs subtropicales.

© MASAHIRO SHUZO CO., LTD.

© MASAHIRO SHUZO CO., LTD.

© MASAHIRO SHUZO CO., LTD.

@masahiro_shuzo