Claska : un hôtel de Tokyo où la culture ne dort pas

04.10.2018

Comme l’hôtel Koé, Claska n’est pas qu’un lieu où l’on pose ses valises pour dormir. L’art et la culture japonaise sont omniprésents à tous les étages.

Outre un restaurant aux influences françaises, l’hôtel accueille des petites boutiques qui proposent des objets du quotidien fabriqués par des artisans. Plus qu’un souvenir, c’est ici l’âme de la décoration japonaise qui est représentée. Plus étonnant, on trouve au sein de l’établissement un salon de toilettage, une galerie d’art et un studio photo.

Au lieu de détruire le bâtiment construit en 1969, les architectes ont décidé de le rénover. Les 20 chambres ont été refaites en suivant des styles différents, mais complémentaires, et l’on passe facilement d’une pièce avec des lits tatami à une décoration plus contemporaine et classique. Mais le point culminant de Claska, c’est son rooftop avec une vue imprenable sur Tokyo. Des séances de cinéma sont organisées en plein air pendant l’été.