À l’abri du tourisme, Shibamata, la face cachée de Tokyo

25.08.2018

© SHOCHIKU CO., LTD.

Dans une ville qui fait la taille d’un département français, impossible de dire qu’on a tout vu et qu’on a tout visité. Le quartier de Shibamata, à 20 minutes de train de la Tokyo Skytree, est un endroit qui a su garder sa simplicité, son charme et son histoire. Le coin, méconnu des touristes, est surtout célèbre des Japonais car il a servi de décor à toute une série de films du très populaire Tora-san.

Qu’est-ce qu’on y trouve ? Un village qui semble ne pas avoir changé depuis des années, un temple bouddhiste qui vaut le détour et des odeurs qui sentent bon la tradition refusant de céder un pas à l’urgence de la modernité. En fait, vous n’êtes plus dans une grande ville mais plutôt à la campagne. Et c’est normal, Shibamata est situé tout près de la frontière avec la préfecture voisine de Chiba. De quoi prendre un bol d’air.

© SHOCHIKU CO., LTD.

© Yamamoto-tei

© SHOCHIKU CO., LTD.