L’architecte Shigeru Ban imagine trois pyramides de verre aux États-Unis

Le lauréat du prix d’architecture Pritzker a imaginé un lieu autour du bourbon qui abrite notamment une distillerie.

23.04.2019

Kentucky Owl Park ©Shigeru Ban Architects

L’essentiel de la production mondiale de bourbon, un type de whisky américain fabriqué à partir de maïs et vieilli en fût de chêne, se fait dans l’État du Kentucky, sa région d’origine (et dont le comté de Bourbon fait partie). Comme la route des vins en Alsace ou celle du saké au Japon, le Kentucky a son bourbon trail, un parcours qui permet de visiter des distilleries, de s’offrir une dégustation et d’en apprendre davantage sur le procédé de création de la boisson.

Pour attirer une nouvelle clientèle et se différencier de ses concurrents, le groupe Stoli (propriétaire de la marque Kentucky Owl Bourbon) a chargé Shigeru Ban de créer les plans d’un lieu unique, dont tous les éléments ont un lien avec le bourbon et son histoire. Avec une contrainte : que l’endroit, déployé sur un terrain de 170 hectares, soit à la fois un haut lieu d’industrie (avec une distillerie et une usine destinée à la mise en bouteille) et un centre touristique d’envergure.

Shigeru Ban est connu pour son œuvre éclectique : célébré à travers le monde pour son implication dans des projets “sociaux”, qui répondent à des urgences dues à des situations de crise (comme son utilisation de tubes en carton pour solidifier les habitations dans les camps de réfugiés au Rwanda, ou la reconstruction de la gare d’Onagawa, au Japon, détruite après le tsunami de 2011), il est aussi à l’origine du Centre Pompidou de Metz et du siège social du groupe de médias privé Tamedia en Suisse.

Les trois pyramides que l’architecte propose au groupe Stoli devraient s’accompagner de nouveaux entrepôts destinés au vieillissement du whisky et s’inspirent, dans leur forme extérieure comme dans les détails de leur intérieur, des bâtiments industriels traditionnels du 19e siècle. L’acier, matériau privilégié d’alors, est remplacé par le bois (dans un souci environnemental mais aussi esthétique, pour une meilleure adaptation au paysage). Et si les trois pyramides se ressemblent, chacune d’entre elles a sa particularité : la première pyramide est entièrement vitrée, la deuxième est à moitié vitrée et à moitié recouverte d’éléments opaques et la dernière est principalement recouverte d’éléments opaques avec quelques éléments vitrés.

Ces pyramides sont le deuxième grand projet en bois de charpente de Shigeru Ban en Amérique du Nord.

Kentucky Owl Park ©Shigeru Ban Architects

Kentucky Owl Park ©Shigeru Ban Architects

Kentucky Owl Park ©Shigeru Ban Architects

Kentucky Owl Park ©Shigeru Ban Architects

Kentucky Owl Park ©Shigeru Ban Architects