Le plus grand aquarium à méduses du Japon, sauvé par un prix Nobel

Ou comment la mise au jour d'une protéine méconnue a remis à flot l'aquarium Kamo, en mal de visiteurs.

20.08.2018

©Kamo Aquarium

La magie opère quand, subrepticement, elles se déplacent. De quoi parle-t-on ? Des méduses et de leur mouvement, gracieux et hypnotique, qui sont lattraction principale de l’aquarium Kamo. Situé face à la mer du Japon, à Tsuruoka et rénové en 2014, il détient le titre du plus grand aquarium à méduses du monde.

Pas moins d’une cinquantaine d’espèces, allant des minuscules nudas aux géantes méduses de Nomura, qui peuvent atteindre deux mètres, y évoluent. La visite débute par la présentation des différentes espèces de poissons locaux. Il est possible de toucher certains spécimens, comme les concombres de mer (namako) ou les étoiles de mer (hitode). La visite se poursuit par les différents bassins de méduses dont l’un mesure cinq mètres de profondeur.

Créé en 1930, l’aquarium n’attirait plus grand monde depuis plusieurs années. C’est grâce au lauréat du prix Nobel de chimie de 2008 que la fréquentation a décollé. Le japonais Osamu Shimomura, chimiste et biologiste marin, décédé en 2018, a été distingué pour la découverte de la protéine fluorescente verte (la GFP), observée dans la méduse Aequorea victoria. L’aquarium de Kamo était à l’époque le seul établissement qui élevait cette espèce. Résultat : la fréquentation a été multipliée par sept.

 

Aquarium Kamo, Okubo-657-1 Imaizumi, Tsuruoka, Yamagata 997-1206. Tous les jours de 9h à 17h. 

©Kamo Aquarium

©Kamo Aquarium

©Kamo Aquarium