Place à l’art japonais au Park Hyatt de Bangkok

03.06.2019

TexteRebecca Zissmann

Courtesy of Park Hyatt Bangkok

Dès la réception, telle une tornade, « Pagoda Mirage » de l’artiste japonais Hirotoshi Sawada donne le ton. Ses tourbillons nébuleux de cônes de cuivre suspendus au cœur de l’escalier central évoquent une pagode thaïlandaise. Le Park Hyatt de Bangkok frappe fort avec cette installation, mise en valeur par le dénuement de l’escalier, des murs et du sol, tout de béton sablé revêtus. L’art est plus que jamais à l’honneur de l’enseigne de luxe.

Renommé pour son travail aérien et ses suspensions fluides, Hirotoshi Sawada lance son agence de design en 1994. Depuis, on retrouve ses créations qui rappellent les éléments naturels comme l’eau ou les aurores boréales dans de nombreux endroits à travers le monde. De la boutique Louis Vuitton de Tokyo au Printemps à Paris et de l’hôtel Four Seasons à New York au Park Hyatt de Bangkok, ses œuvres font consensus.

L’autre bijou que l’artiste a imaginé pour l’hôtel se dévoile dans le « Living Room » au neuvième étage. « Naga », qui veut dire serpent en sanskrit, ondule au plafond en traversant les pièces. Son corps fait de bâtonnets sombres verticaux se meut tel le mythique serpent des eaux. C’est un délice que de prendre une collation au point du jour sous l’installation légère, effleurée par les rayons du soleil qui filtrent au travers des baies vitrées de huit mètres de haut.

Il n’y a pas que les œuvres du Japonais qui valent le détour au Park Hyatt de Bangkok. La tour en elle-même, dessinée par l’agence londonienne AL_A d’Amanda Levete, est évocatrice. De forme sinueuse, elle semble s’enrouler sur son axe pour former un huit, chiffre porte-bonheur chinois. Quant à sa façade, elle est parée de motifs architecturaux traditionnels thaïlandais, en tuiles d’aluminium pour plus de brillance. Mais ce sont surtout l’intérieur et les services proposés qui appellent à séjourner au Park Hyatt.

Premier établissement du groupe en Thaïlande, l’hôtel est bâti sur l’ancien emplacement de la résidence de l’ambassadeur du Royaume-Uni aux réceptions légendaires. Ses 27 étages accueillent 222 chambres dont 32 suites premium aux vues remarquables sur la capitale et sa skyline. Le restaurant est mené avec talent par le chef français Franck Detrait qui propose un savant mélange de gastronomie occidentale et asiatique. On peut admirer l’équipe à l’œuvre dans la cuisine ouverte autour du four à bois.

Le summum du délassement reste d’accéder au 35e étage où se situent le Cocktail Bar, la Mezzanine et la Whisky Room. Côté atmosphère, le Cocktail Bar séduit d’emblée par ses cabines privées aux cloisons de fer forgé doré. Mais pour le goût et la rareté, c’est vers le Whisky Bar qu’il faudra se tourner pour ses références uniques, servies dans les règles de l’art.

Courtesy of Park Hyatt Bangkok

Courtesy of Park Hyatt Bangkok

Courtesy of Park Hyatt Bangkok

Courtesy of Park Hyatt Bangkok

Courtesy of Park Hyatt Bangkok

Courtesy of Park Hyatt Bangkok