Vingt mille lieues sous la terre dans un souterrain anti-inondation à Tokyo

22.03.2019

WordsSolenn Cordroc'h

Courtesy of Edogawa River Office

À une trentaine de kilomètres au nord de Tokyo, les inondations étaient régulièrement un problème et provoquaient de nombreux dégâts dans la région de Saitama. Pour y répondre, la construction d’une infrastructure monumentale débute en 1993. Nommée “Metropolitan Area Outer Underground Discharge Channel”, cette voie d’eau souterraine décharge les rivières de petite et moyenne taille du surplus d’eau lors de grandes crues. L’eau longe alors un tunnel central, un réservoir puis un espace souterrain pressurisé avant de se déverser finalement dans la baie de Tokyo.

Le souterrain anti-inondation, achevé seulement en 2006, est aujourd’hui ouvert à la visite. L’expédition est gratuite, à condition de réserver en amont -elle est actuellement indisponible mais rouvrira au public au printemps-, et peut se coupler à un parcours guidé pour en apprendre davantage sur les moyens mis en œuvre par le Japon pour parer à toutes catastrophes naturelles.

Dans ce lieu impressionnant par sa monumentalité, le visiteur découvre, dans le réservoir principal de 18 mètres de haut, une forêt de 59 piliers en béton armé soutenant le plafond et pesant chacun pas moins de 500 tonnes. Cette salle est d’ailleurs surnommée « Le Temple » et a tout naturellement servi de décor pour des films et programmes télévisés.

Le Metropolitan Area Outer Underground Discharge Channel promet une journée rafraîchissante sous terre couplée d’une vague de connaissances.

Courtesy of Edogawa River Office

Courtesy of Edogawa River Office

Courtesy of Edogawa River Office

Courtesy of Edogawa River Office