Sumographie, un voyage au pays des sumos

David Prudhomme plonge le lecteur dans l'univers feutré des sumos grâce à cet ouvrage aux airs d'exploration graphique.

14.02.2020

TexteClémence Leleu

Un ouvrage en duo

©Éditions Soleil, 2019 – Prudhomme

Considérés au Japon comme des demi-dieux, les sumos fascinent bien au-delà des frontières de l’archipel. Mais le monde de ces géants reste bien souvent imperméable aux curieux. S’il est possible d’assister à un combat durant la période des tournois, rares sont ceux qui sont autorisés à franchir les portes des salles d’entraînement.

David Prudhomme, auteur de bande dessinée, nous emmène avec lui sur les traces de ces hommes hors norme et dans les arcanes de leur quotidien, grâce à son ouvrage Sumographie, édité aux éditions Soleil. Un voyage initiatique sur papier glacé qui compile plus de 300 dessins croqués à la suite de divers voyages au Japon entre 2012 et 2019. En créant Sumographie, David Prudhomme multiplie les supports pour ces dessins initialement conçus pour être présentés au public uniquement lors expositions.

Au fil des pages s’enchaînent dessins et croquis de ces lutteurs, saisis tantôt en couleur, tantôt en noir et blanc, en une multiplicité de formats. Certaines pages se déploient pour laisser apparaître des personnages de plus de 50 cm, quand d’autres esquisses prennent corps sur du papier machine, d’une extrême finesse, apportant une fragilité et une délicatesse contrastant avec les représentations de ces hommes au poids colossal.

L’auteur multiplie également les techniques graphiques. Les dessins à l’encre et au feutre se mêlent à ceux au fusain ou à l’encre de Chine. Un parti-pris mûrement réfléchi. “J’ai opté pour le contraste qui est de dessiner finement, délicatement et légèrement les lutteurs. Cela me semblait plus intéressant d’exprimer une contradiction à l’idée première qu’on peut se faire des rikishi (mot employé au Japon pour le terme sumo, ndlr)”, explique David Prudhomme. “En les voyant de très près, en les voyant travailler, s’entraîner, on voit à quel point eux aussi doivent concilier des notions contraires. Allier puissance, vitesse et surpoids, lutter contre la pesanteur en permanence. J’ai essayé de rendre ça en le transposant plastiquement.

Mais à observer ces géants figés sur le papier, on remarque également l’insertion de quelques sumos aux contours étonnants, comme ce “Malabar” à la forme gourmande, rose tendre, rappelant presque la douceur et le moelleux de la guimauve. “J’ai regardé beaucoup d’estampes de lutteurs, mais il me semblait que ça n’avait pas d’intérêt de singer ces styles“, détaille l’auteur. “Cependant, les dessins dans les estampes sont très éloignés d’une représentation réaliste de l’anatomie, ce qui m’a donné licence pour m’autoriser à aborder de manière libre les dessins.

Des dessins aux formats et techniques multiples

©Éditions Soleil, 2019 – Prudhomme

Cette démarche artistique est secondée par le travail de Sonia Déchamps, qui signe les différents textes du livre. “J’ai eu la chance d’assister à un entraînement au mois de février, dans une heya (les lieux où vivent et s’entraînent les sumos, ndlr), et j’ai été captivée”, explique celle pour qui ce travail constituait une première incursion dans ce monde hors-norme. “Ayant déjà commencé mon travail de recherche, je savais que cela allait m’intéresser, mais cela a été bien au-delà ! Se retrouver à deux mètres à peine de ces lutteurs était fascinant, et tellement intense ! Tellement de force, de souplesse, de détermination, de souffrance…

La journaliste se plonge en parallèle dans la lecture de nombreux ouvrages sur le sujet. “Je voulais les textes les plus clairs à lire possible, les plus limpides, pour vraiment accompagner avec douceur le lecteur dans sa découverte et compréhension des images. Mais l’idée était de ne pas perdre de vue qu’il s’agissait avant tout d’un livre d’illustrations.” S’en suit un travail en duo de sélection des dessins, l’élaboration d’une trame pour voir naître, quelques mois plus tard Sumographie, qui se divise en cinq parties : l’entraînement, les portraits, les préparatifs, les combats et les onirismes. Un livre de plus de 200 pages, qui offre au lecteur un voyage au pays des sumos sans nul autre pareil.

 

Sumographie (2019), par David Prudhomme et Sonia Déchamps, publié aux éditions Soleil.

©Éditions Soleil, 2019 – Prudhomme

©Éditions Soleil, 2019 – Prudhomme

©Éditions Soleil, 2019 – Prudhomme