Il faudra attendre dix ans pour déguster le Wa Gin

Ce gin, à base d'alcool de riz doit vieillir dix ans dans les fûts de la distillerie Meiri Shurui, avant de pouvoir être dégusté.

07.06.2018

© Meiri Shurui

La brasserie-distillerie Meiri Shurui, implantée dans la ville de Kako, dans la région d’Ibaraki, au nord de Tokyo, propose un Wa Gin, littéralement gin à la mode japonaise. Fort d’un cocktail aromatique de dix substances botanique comme des baies de genièvre boisées et épicées, des agrumes et de la cannelle, ce breuvage doit sa singularité à sa base d’alcool de riz, vieilli en fût dix ans avant mise en bouteille. Dans sa sobriété raffinée, le Wa Gin est un distillat de genièvre d’exception, introduit de manière confidentielle sur le marché japonais à partir de 2017.

Une boisson singulière mais qui s’inscrit dans la tradition de la distillerie Meiri Shurui, qui est initialement spécialisé dans le saké, et qui a diversifié sa production, pour surfer sur le retour en grâce du gin, symbole du luxe européen des années 1920 et redécouvert par les mixologues de la décennie 2010. Inspirées par cet engouement, les distilleries artisanales expérimentent et produisent des gins à la base aromatique complexe en hommage à la diversité botanique d’une région.

© Meiri Shurui

© Meiri Shurui